Le ramonage d’une cheminée

Par Danielle • 15 sept, 2010 • Catégorie : Maison et jardin
Liens sponsorisés

Vu la législation en vigueur, le ramonage d’une cheminée est une obligation à raison d’une fois par an pour les usagers qui utilisent les combustibles gazeux et deux fois pour ceux qui optent pour les combustibles solides comme le charbon ou le bois. De plus la couverture incendie des assurances oblige les assurés à ramoner ou faire ramoner leur cheminée tout les ans.

Ramoner sa cheminée par le toit

ramonage cheminé chauffage

Le ramonage d'une cheminée : pour un bon entretien de votre centrale de chauffage

Le ramonage par le toit se fait par le haut de la cheminée. Les matériaux nécessaires sont un hérisson, une grande bassine, un bloc de fonte, une corde et une échelle. Il faut aussi disposer de certains accessoires comme un grillage neuf, une balayette, une brosse en métal, une pelle et un aspirateur. L’opération commence par le lestage du hérisson. Pour ce faire, on utilise un bloc de fonte dont la taille est conforme au diamètre du conduit de la cheminée. Le hérisson ainsi lesté est accroché sur une corde solide dont la longueur dépasse celle du conduit. Avant de commencer le ramonage proprement dit, il faut vérifier que le feu est éteint et que le conduit est dépourvu d’obstacles. Une grande bassine placée sous le conduit permet de récupérer les suies et le drap placé sur l’ouverture du foyer contribue à limiter la dispersion des saletés. Procéder alors au ramonage en enlevant la couverture de la cheminée sur le toit et en introduisant le hérisson dans le conduit. Effectuer le grattage des parois en faisant des mouvements alternatifs de haut en bas et descendre progressivement de quelques mètres pour parvenir jusqu’au bout du conduit. Faire des aller-retour complets avant de faire sortir définitivement le hérisson. Terminer les travaux sur le toit en remettant en place la couronne de la cheminée et en profiter pour poser un grillage de protection neuf. Vers l’intérieur de la cheminée, faire la finition des travaux en grattant les parois à l’aide d’une brosse métallique. Nettoyer le parterre en enlevant la bassine remplie de suie et les saletés avec l’aspirateur.

Ramoner sa cheminée par le bas

Le ramonage par le bas se fait à travers le conduit intérieur en débutant par le bas. Les matériaux indispensables sont le hérisson de ramonage en nylon qu’on peut acheter dans les magasins de bricolage, une bassine, une perche flexible dont la longueur dépasse celle du conduit de la cheminée. Il faut aussi les petits accessoires comme le drap, la torche, la brosse métallique, du papier journal et un aspirateur. L’étape préalable est la préparation de l’espace qui consiste à vérifier que le feu soit entièrement éteint et le conduit de la cheminée libéré de tout ce qui peut l’obstruer. Recouvrir le sol de papier journal et mettre en place à proximité du conduit de la cheminée une bassine d’eau et un vieux drap pour éviter l’éparpillement de la suie dans la salle. Le ramonage proprement dit commence par l’installation du hérisson sur l’extrémité de la perche qui servira pour le nettoyage de l’intérieur du conduit avec des mouvements de bas en haut. Les éléments composants la perche sont démontés au fur et à mesure que le nettoyage se fait vers le bas. Le ramonage se termine par le nettoyage de l’espace de travail en procédant par la vidange de la bassine remplie de suie, suivie par le grattage des parois de la cheminée à l’aide de la brosse métallique. Terminer l’opération en enlevant le papier journal et en éliminant les traces de suie avec l’aspirateur.

Ramoner la cheminée d’un immeuble

Le ramonage dans les immeubles est aussi nécessaire car il est possible de créer des feux de cheminée sans le respect de certaines règles. Avec l’accord des syndics, le traitement de tous les conduits doivent se faire simultanément, que les conduits soient individuels ou communs. Par ailleurs, le ramonage des cheminées est une obligation suivant le règlement sanitaire départemental type. Il doit être exécuté par un spécialiste qui délivre alors un certificat qui sera conservé par l’usager dans les cas où il y a un contrôle des autorités compétentes. Si les frais de ramonage sont à la charge de l’usager, les travaux peuvent être demandés soit par le propriétaire ou le locataire ou le syndic. Le ramonage peut être effectué par l’usager à condition qu’il soit détenteur d’un certificat délivré par un professionnel. Le cas échéant, il est recommandé de faire appel au service d’un professionnel.

Ramoner sa cheminée régulièrement

Quelle que soit la méthode utilisée, ramoner régulièrement sa cheminée présentent des avantages. Sur le plan budgétaire, il permet de faire des économies d’énergie. En effet, on constate une surconsommation de combustible de 8 % pour une épaisseur de suie ou de cendre de 1 mm. Une cheminée ramonée régulièrement permet de réduire les risques d’intoxication dus aux problèmes de chauffage. De même, on constate une réduction des émanations toxiques, ce qui est très appréciable pour la protection de l’environnement. Enfin, une cheminée entretenue régulièrement permet de réduire les risques de feu ce qui se traduit par une amélioration de la protection des personnes et des biens.

Régularité et méthode sont les deux lignes directrices à suivre lorsque l’on souhaite effectuer le ramonage d’une cheminée. Reste ensuite à bien s’équiper et à effectuer un entretien en fonction de l’habitat.

Image : www.violet-ramonage-couverture.fr

Partager sur twitter

Partager sur google plus



Marqué: , ,

Une Réponse »

  1. [...] Le ramonage d’une cheminée – Conseil Surdemoi.com le 15 septembre, 2010 à 9:50: [...]

Laisser une Réponse